Nemours – Mühltal à vélo

Afin de célébrer notre jumelage et notre amitié avec la ville de Mühltal en Allemagne, un groupe de 6 cyclistes de l’ANSA s’est lancé le défi de relier les deux villes à vélo.

Le départ est fixé au samedi 28 mai 2022, destination Mühltal : 885 km à parcourir en 7 étapes, soit environ 130 km de vélo par jour.

Durant leur périple, ils nous feront parvenir chaque jour (si le réseau le permet) des nouvelles, un récit et des photos de leur journée afin que nous puissions vivre avec eux cette folle aventure.

Le tout sera diffusé sur cette page, et sur la page facebook de la ville !

 

 

 

Texte du 3 juin : l’arrivée

Voici notre périple qui touche à sa fin, nous avons rallié Spire à Multhal pour une arrivée groupée avec nos élus.

L’accueil a été très chaleureux devant la mairie de la ville, nombreux habitants membres du comité de jumelage et Willie le maire étaient là pour nous attendre.

Nous avons enfin pu faire connaissance avec Marianne, Ginette, Chris et bien d’autres tous bienveillants avec ces sportifs un peu fatigués. Un bon repas, quelques bières ( au format Allemand !)

Et nous voilà liés d’amitié avec le responsable du club de triathlon Allemand Gustav. Nous avons même envisagé de participer prochainement à une de leurs épreuves. Mais cette fois nous ne serons plus en randonnée découverte mais viendrons ardemment défendre les couleurs de l’Ansa de Nemours…avis aux amateurs

Texte du jeudi 2 juin : Au revoir la France, guttentag Deutschland

Un paysage de carte postale boisé et sinueux à souhait ponctué de villages aux maisons colorées avec des volets à petits cœurs et des jardins soignés et fleuris, telle a été notre route du jour à travers les Vosges de Nord.

Un passage de frontière presque anonyme car seul un panneau nous indique le changement de pays puis la plaine qui nous mène vers le Rhin devient du coup un peu fade.

On ne comprend plus rien à la langue de Goethe et Franck regrette de ne avoir pas été suffisamment assidu lors de ses cours d’Allemand au collège…

Demain nous allons enfin rencontrer Chris, notre correspondante Allemande. S’il nous reste quelques forces nous proposerons à nos 3 élus de Nemours qui vont nous retrouver pour cette dernière étape un petit challenge : “politiques en électriques VS Ansa un peu à plat “

Texte du mercredi 1er juin : C’est beau mais c’est haut et devoir de souvenir…

Dur, dur la journée, ponctuée une fois de plus de nombreux Cols Vosgiens et de passages incontournables: le champ du feu, le col du Donon etc.

Les organismes commencent à souffrir de cette répétition d’efforts mais l’équipe est solide et motivée à deux étapes de l’arrivée.

Moment de recueillement avec la visite du camp du Struthof , que dire d’autre que ” glaçant” ! L’homme est bien capable du meilleur, on le voit tous les jours en sillonnant nos routes mais hélas parfois du pire. Le jumelage pour nous connaître, nous apprécier mais aussi pour nous souvenir et que plus jamais il ne faudra transformer des lieux d’horreur en lieux de visite pour nous prouver que l’inimaginable a existé.

Texte du mardi 31 mai : la montagne ça vous gagne !

La route des crêtes créée lors de la première guerre mondiale nous rapproche aujourd’hui de l’Allemagne. Le paysage est magnifique et les cols s’enchaînent.

Repas du midi dans une ferme d’altitude avec un traditionnel menu marcaire, bon mais roboratif, autant dire que la première côté de l’après midi à été abordée doucement. Nous avons également testé une voie verte uniquement réservée aux cyclistes, on y a côtoyé multitude d’utilisateurs de toutes sortes, du moment que il y a deux roues et pas de moteur..chacun se croise avec un sourire et poursuit son chemin. Nous sommes à Sainte Marie aux Mines et l’accent Alsacien est bien présent désormais !

Texte du lundi 30 mai : à nous les Vosges !

Une belle journée de vélo, le soleil a commencé a chauffer, et le paysage a changer.

La montagne arrive progressivement, les champs font place aux forêts, les côtes aux ascensions et les petites vallées aux gorges.

Plombière les Bains nous accueille ce soir et vu le descente empruntée pour notre arrivée nous craignons le départ demain matin mais une petite glace Plombière et nous serons à nouveau d’attaque.

Demain c est parti pour la route des crêtes…

Texte du dimanche 29 mai : de Chaource à Langres

Notre deuxième étape nous mène à Langres depuis Chaource. Après la mise en jambe d’hier, les 124 km du jour ont encore été soumis au vent d’Est omniprésent. Mais la succession des petites ascensions du parcours nous a finalement quelque peu protégée. Le corps s’adapte à l effort et les quelques 1760 m de dénivelés positifs ont été avalés en 5h10 de pédalage. Petite séance de natation en récupération dans le lac de Peigney à notre arrivée, l’esprit triathlete est toujours présent…

Texte du samedi 28 mai : le grand départ !

Nous voici arrivés à Chaource, assurément une première étape qui va laisser des traces dans les organismes et pas seulement à cause du fromage local.
Nos premiers invités, les élus de Nemours ont tenu promesse de nous accompagner sur ce début de étape, ainsi que de nombreux amis et de cycliste de l’Ansa. Le cortège était impressionnant et l’ambiance bien sympathique.
Le second invité, moins conciliant, fut le vent d’est qui nous a bien fait souffrir durant toute cette journée longue de 146 km…
Souffle, souffle petit vent, tu ne nous arrêteras point ! Le paysage devient vallonné, l’Yonne laisse place à l’Aube, les vaches ne semblent pas impressionnées de nos qualités de cyclistes..amis Allemands nous arrivons !

Texte du vendredi 27 mai

Le grand départ c est demain ! Maintenant il est trop tard pour reculer. Les nuits deviennent difficiles, les questions plus nombreuses : n’avons nous pas été trop présomptueux en allongeant le parcours de quelques 300 km ? Était ce une bonne idée que de vouloir passer de nombreux cols des Vosges ? serons nous suffisamment entraînés ?
Puis finalement on oublie, on pense à la beauté des paysages que nous allons traverser, à cette contribution aussi modeste soit elle à l’amitié Franco-Allemande, à tous ces gens qui nous soutiennent et nous encouragent.
Ma grand mère disait : ” il y a toujours 100 bonnes raisons de ne pas faire les choses, il faut juste s accrocher à ce qui nous fait avancer”
Nous, ce qui nous fait avancer c est une bonne paire de jambes mais aussi le challenge et l envie d aller vers les autres…

Texte du mercredi 25 mai 2022

A la recherche du contact humain.. c est souvent ce qui nous manque dans nos vies rapides et stressantes, le jumelage représente bien ce besoin de se connaître pour s’apprécier et se respecter. Un peu de bienveillance nous rapproche et quel meilleur outil que le vélo pour faire connaissance. Jamais personne ne redoute d entrer en contact avec cycliste, hormis qu il peut parfois sentir un peu la sueur, bien au contraire, les gens viennent vers nous, nous questionnent, nous encouragent.

Il est même arrivé que certains nous invitent à partager quelques moments de convivialité.
Nous verrons donc au cours de ce périple si le charme opère…encore ?

Texte du mardi 24 mai 2022

Pour aller loin il faut ménager sa monture, mais je trouve que le vélo est plus sympathique quand on est dessus. Séance mécanique ce soir !

 

 

 

Texte du lundi 23 mai 2022

À l’heure de Rolland Garros où les champions de la terre battue bataillent pendant des heures, nous nous préparons bien plus modestement à devenir des forçats de l’asphalte, pédalant durant 6 à 7 heures par jour.

Pour cela, tout comme nos champions, il convient à 5 jours du départ d’entrer dans une phase de récupération et de repos, diminuer la charge d’entraînement et d’être extrêmement vigilant à la moindre petite alerte, gêne physique car partir avec même un petit peu diminué ne pourrait que s’empirer à la répétitions des efforts. Blessé on ira certainement moins vite mais assurément moins loin. Muhltal nous arrivons…en pleine forme !

Texte du dimanche 22 mai 2022

À j-6 avant notre départ pour Muhltal les préparatifs vont bon train, on fait des essais avec les vélos en configuration randonnée…longue ! On vérifie les parcours, ce sera au total 885 km à parcourir en 7 étapes soit environ 130 km de vélo par jour.

Seule inconnue : la Météo mais les premières tendances semblent optimistes.

Nous serons 6 au départ de cette aventure autant sportive qu’humaine.

Le rendez vous du grand départ est fixé samedi 28 mai à 8h30 sur le parvis de la mairie de Nemours.

Il ne reste donc plus que peu de temps pour arriver à me souvenir à quel endroit on place le “h” de Muhltal et à trouver le tréma sur mon téléphone.