mairie@2x
Conseil municipal
Bandeau Conseil Municipal

Expression des groupes d’opposition

A Nemours, l’Humain d’Abord ! – 1 élue

Nemours infos n°54

Des transports propres et gratuits ?

Le Plan Climat Air Energie Territorial de la Communauté de Commune du Pays de Nemours est en cours d’élaboration et sera finalisé fin 2019. Cet outil doit permettre de limiter la pollution et les gaz à effet de serre en transformant notamment les modes de transport. Ainsi, l’instauration de péages urbains et les restrictions de circulation ne sont pas les seules alternatives aux problématiques de mobilité. D’autres choix sont possibles !

Khadija Bertino

Nemours infos n°53

Veut-on développer l’affichage sauvage?

Mais où sont installés les panneaux d’expression libre à Nemours ? Cherchez, ils sont bien cachés ! A l’heure d’internet, l’affichage public reste un moyen efficace et pas cher de diffuser largement une information. Or, à NEMOURS, la ville semble avoir pris un malin plaisir à installer ces panneaux dans les endroits les plus invisibles !

Nous proposons une concertation par quartier, afin  d’en revoir le nombre et l’implantation.

Khadija Bertino

Nemours Magazine n°10 – Rétrospective 2018

RENDRE POSSIBLE L’AVENIR

En cette période de vœux nous vous invitons à refuser la fatalité et la résignation. Les prochaines échéances électorales vont intervenir dans un contexte d’aggravation de la politique libérale. C’est la « finance » qui improvise cette politique incohérente dont nous subissons au quotidien les conséquences désastreuses : précarité, chômage, pouvoir d’achat, impôts et taxes, insécurité etc. Ce sont ces choix qui mettent en compétition les grandes entreprises, en concurrence les territoires, participent à éloigner les citoyennes et les citoyens de leurs élué-e-s, à mettre en cause les services publics pour préparer leur privatisation par des groupes privés. Mais il n’y a pas de fatalité ! Il faut ouvrir une autre voie. Le Front de Gauche est l’outil au service de cet objectif. Notre avenir sera ce que nous en déciderons ensemble. Avec vous, nous mettrons un terme à ce climat anxiogène, déprimant, en agissant localement afin de relever ces défis ! Le Front de Gauche appelle à susciter la plus large implication citoyenne afin de stopper cette spirale infernale. Nous vous souhaitons une bonne année 2019 pour vous et celles et ceux qui vous sont chers. Bien à vous.

Nemours infos n°52

Cœur de ville ?

Au dernier Conseil, la majorité a présenté un nouveau projet ! Loin de l’autosatisfaction affichée dans le magazine municipal, nous constatons, une fois de plus, que le démarrage de ce programme se fait « en catimini », sans consultation, ni concertation. Quid de la démocratie locale ? Le respect des élus de l’opposition et accessoirement des Nemouriens qui vont être impactés par ces transformations, passe forcément par une vraie participation citoyenne.

Khadija Bertino

Nemours infos n°51

Impayés, il faut tout faire pour éviter l’exclusion de l’enfant. Le règlement intérieur de restauration scolaire prévoit maintenant l’exclusion des enfants dont les parents ne régularisent pas leurs impayés. Refuser l’accès aux enfants à la cantine, va fragiliser encore ceux qui sont déjà les plus exposés… Une gestion humaine est possible. Nous resterons vigilants au respect des familles et du droit. La restauration scolaire est un service public à vocation sociale !

Khadija Bertino

Nemours infos n°50

A Nemours, l’hôpital c’est vital!

Rapprocher l’hôpital des familles est considéré comme essentiel dans le processus de guérison. Cela signifie réintégrer l’hôpital au cœur des villes. Or, la fusion des 3 centres hospitaliers sud Seine et Marne (Fontainebleau, Montereau et Nemours) va à l’encontre de cette logique. Elle éloigne encore un peu plus les patients et leurs familles. Avec le collectif de sauvegarde de l’hôpital, exigeons la qualité et la proximité des soins.

Khadija Bertino

Nemours infos n°49

Le  Tout PAYANT n’est pas une fatalité !

La majorité vote des mesures sur le stationnement, notamment près des commerces du centre ville. Pourquoi ne pas engager une large concertation, afin d’élaborer un schéma directeur pour des transports alternatifs ?  Résoudre le problème du stationnement, c’est choisir d’investir dans des modes de déplacements alternatifs et pas dans la sanction. Des solutions de mobilités existent, par exemple des navettes électriques et gratuites.

Khadija Bertino

Nemours Magazine n°9 – Rétrospective 2017

A toutes et à tous, nous présentons nos meilleurs vœux pour l’année 2018…

Mi-Novembre, au moment où nous écrivons ces lignes pour décembre, nous ignorons quand vous pourrez les lire.

Anticipons donc ce calendrier chaotique qui nous est imposé par la gestion de l’actuelle municipalité et passons directement aux vœux de 2018.

Santé, que notre territoire puisse trouver suffisamment de professionnels de santé pour continuer à vivre.

Prospérité, que notre commune cesse d’augmenter ses tarifs, et de dégrader chaque jour un peu plus les services.

Emploi, que le monde économique n’oublie pas notre Ville, qu’une véritable politique de l’emploi soit engagée.

Sécurité, pour les habitants, les foyers et les commerces grâce notamment au retour du vivre ensemble, et à la solidarité.

Nous souhaitons aussi que les associations puissent continuer leur travail d’animation culturelle, sportive, et leurs actions caritatives comme elles l’ont toujours fait.

Les familles et retraités ne doivent pas être oubliés, que les charges aujourd’hui trop lourdes qui pèsent sur eux puissent  être allégé.

Nous espérons pour tous une excellente année, et à tous de profiter enfin des fruits de la croissance retrouvée !

Khadija Bertino

Nemours infos n°48

Parents, à votre porte-monnaie !

C’est ainsi, la promesse d’une  « maitrise assumée des dépenses » vole en éclat avec l’augmentation constante et conséquente des services annexes de la municipalité. Dernière illustration, la nouvelle hausse des tarifs de cantine, du centre de loisirs et de la garderie dès cette rentrée. Avec une inflation de 0.9 %  en moyenne pour 2017, la majorité vote et augmente les tarifs de 2%. Il semblerait que le panier du maire s’envole avec déraison…

Khadija Bertino

Nemours infos n°47

Rythme scolaire / Rythme biologique ? C’est le retour à la semaine de 4 jours ! Quelques détails restent néanmoins à régler  cet été : Des familles sans solution de garde les mercredi matin et/ou toute la journée / Des nouveaux horaires de classes à valider / Des associations sportives, culturelles, qui s’organisent dans l’urgence. Les périscolaires (matin et fin de journée) à réorganiser… Mais que les enfants et les familles se rassurent, un courrier d’explication arrive!

Khadija Bertino

Nemours infos n°46

Emploi ou t’es?

Toute collectivité sait que son propre développement dépend de celui de l’emploi, c’est-à-dire de la lutte contre le chômage, contre la précarité et les bas salaires. L’argent public, est utilisé pour l’implantation d’entreprises ! À Nemours, le taux de chômage a progressé de 4,7%, alors que la moyenne nationale ne progresse que de 2,4%. Il faut changer de braquet, pour une autre politique, et notamment en favorisant les emplois stables et bien rémunérés.

Khadija Bertino

Nemours infos n°45

L’administré n’est pas un consommateur …

Depuis plusieurs années maintenant les nemouriens ne peuvent que constater la dégradation du service de collecte des ordures ménagères. Plus généralement, l’artifice  qui consiste faire croire que les impôts n’augmentent pas alors que les services à l’usager disparaissent peu à peu, devient de moins en moins tolérable. Alors, pourquoi continuer à faire supporter aux seuls habitants les incohérences d’une gestion peu viable!

Khadija Bertino

Nemours infos n°44

Plus que jamais, la participation citoyenne !
Les Nemouriens sont-ils d’accord pour que des projets aussi déterminants que les modifications qui vont être proposées à l’A.N.R.U, notamment pour le quartier du Mont Saint Martin soient envisagées sans une large consultation de ses habitants ? Sur ces sujets, les Nemouriens ont leur mot à dire. Un citoyen écouté retrouve le chemin des urnes. La consultation citoyenne par un référendum local, est à utiliser sans modération !

Khadija Bertino

Nemours Magazine n°8 – Rétrospective 2016

Pour 2017, souhaits et valeurs

En ce début d’année, nous souhaitons présenter à chacune et chacun nos meilleurs vœux de santé, de bonheur, de réussite et de prospérité. Notre ville a été marquée par une triste actualité climatique, des inondations ont durement frappés les Nemourien(e)s. Des particuliers, des entreprises ont été fortement sinistrés, alors nos premières pensées vont vers eux. La solidarité qui s’est organisée pendant cette terrible épreuve doit être une source d’inspiration pour notre ville et ses habitants ; Nous tenons à remercier, tous les services municipaux ainsi que les nombreux bénévoles qui ont participé à cette grande et belle chaine de solidarité.  En ces temps difficiles, au-delà des mots, la tolérance, le respect, la sécurité et la paix représentent des valeurs essentielles pour le vivre ensemble.  La reconnaissance de l’autre, de ses différences, de la pluralité sous ses formes ethnique, religieuse, philosophique, politique et sexuée, sont le ciment indispensable de toute vie démocratique. Pour 2017, ensemble continuons à  façonner notre ville, avec le souci de l’efficacité, de la solidarité, précieux remparts au repli sur soi, si menaçant en ces temps égarés

Khadija Bertino

Nemours infos n°43

Souriez-vous êtes filmés !

La vidéosurveillance s’est installée progressivement dans notre quotidien. Insidieusement, sans faire l’objet d’un clair débat démocratique. Dernière enchère de Madame la Maire, de la vidéo protection dans les halls du parc HLM pour lutter contre le regain des incivilités et dégradations.  Demain, pour verbaliser des automobilistes ?  Sommes-nous mieux protégés ? Un bilan ainsi qu’un referendum local sur ces questions est indispensable.

Khadija Bertino

Nemours infos n°42

Septembre, c’est la rentrée des classes !

Avec elle son cortège de questions sur la situation des écoles à Nemours, vu la crise du système éducatif.

La municipalité a une responsabilité, plus encore avec la réforme des rythmes scolaires dont nous entamons la 2e année de mise en œuvre.

Au-delà des tensions, nous demandons une véritable évaluation collective, prise dans sa globalité, avec une large concertation qui doit nous emmener vers un nouveau temps de décision en 2017.

Khadija Bertino

Nemours infos n°41

Soutiens, Remerciements.

Des centaines de maisons envahies par les eaux et la boue, des dégâts matériels par milliers: les habitants de Nemours payent un lourd tribut aux inondations.

La violence et l’ampleur de l’événement, invite à proroger nos actions de soutien, et d’aide aux nombreux sinistrés.

Nous tenons à remercier, les services et les agents de l’Etat, du Département, de la Commune, ainsi que les nombreux bénévoles engagés dans cette belle chaine de solidarité.

Khadija Bertino

Nemours infos n°40

Augmentation de la dette !

Les générations futures seront les bénéficiaires des investissements dans le domaine de l’infrastructure et de l’éducation. Mais cette dette publique, toute légitime qu’elle soit, l’est beaucoup moins quand elle sert à financer un trou dans les finances publiques créé par des dépenses discutables. Nous vous appelons à donner de la voix, pour que les intérêts de notre ville soient préservés et ne soient pas l’objet de jeux politiciens dépassés.

Khadija Bertino

 

Vivre Ensemble à Nemours – 1 élu

Nemours infos n°54

Avec le compte administratif 2018 adapté à la séance du 11 avril, il est confirmé un encours de la dette de plus de 20 M€. La ville de Nemours a vécu trop longtemps au-dessus de ses moyens : un gros emprunt pour construire la nouvelle école Lavaud à 11 M€, des dépenses de fonctionnement trop élevées, des achats de biens dont on ne sait pas quoi faire et une économie locale en mauvais état. Il est absolument nécessaire d’agir pour mettre les finances locales dans la bonne direction.

Aboudou Zaabay

Nemours infos n°53

Pour le budget 2019, j’ai proposé des réductions de dépenses sur le fonctionnement notamment les fêtes et cérémonies, les indemnités des maires et adjoints, les charges de personnel pour un total de 1M€. Ces réductions auraient permis d’augmenter les dépenses sur les loisirs, les subventions aux associations et au CCAS. On aurait aussi augmenté les recettes d’investissements pour des travaux sur le quartier de Beauregard et 500k€ pour plus de remboursement de la dette.

Nemours Magazine n°10 – Rétrospective 2018

Le 15 septembre dernier, lors d’une réunion publique, j’ai dressé un premier bilan de mon action au conseil municipal. J’ai évoqué les dossiers que j’ai défendus depuis 2014 et qui me paraissaient les plus importants : budget de la ville, PLU et centre-ville, rythmes scolaires, inondations de 2016, ainsi que les difficultés éprouvées par un élu d’opposition pour se faire entendre, comme lorsque Mme le Maire m’a empêché de m’exprimer sur le dossier Cœur de Ville car j’aurais dépassé de 5 mn le temps de parole dont je disposais ! Pourtant, Mme le Maire elle-même bafoue régulièrement les règles de fonctionnement d’un conseil municipal : elle applique des décisions avant de les faire valider par le conseil municipal, elle décide de retirer les questions et réponses orales posées en séances sur les comptes rendus des séances du conseil municipal diffusés sur le site internet de la commune. Il lui est arrivé plusieurs fois de n’organiser aucune séance du conseil durant tout un trimestre et de ne pas présenter chaque année au conseil municipal le rapport annuel obligatoire sur la marche et les résultats de l’ensemble de l’administration. Les règles ne doivent-elles pas s’appliquer à tous ?

Aboudou Zaabay

Nemours infos n°52

Lors de la séance du conseil municipal de septembre 2018, alors que j’étais en train d’intervenir sur le projet « Action Cœur de ville » pour déplorer ces manques dans la convention, Mme Le maire m’arrête brutalement sans même me demander de conclure, conformément à ce qui est prévu dans le règlement intérieur. Je déplore le manque d’écoute de Mme Le Maire et cette initiative autoritaire empêchant un élu de l’opposition de s’exprimer démocratiquement.  C’est inacceptable.

Aboudou Zaabay

Nemours infos n°51

Imaginez : le stationnement enfin gratuit à Nemours, un centre-ville redevenu attractif pour les Nemouriens et les touristes… C’est possible, et c’est ce que nous proposons, le risque des voitures ventouses lié à la gratuité pouvant être facilement réglé, comme cela a été fait dans d’autres villes.

Au lieu de cela, la majorité municipale a décidé, à l’inverse de tout bon sens, d’élargir les zones de stationnement payant. Est-ce vraiment ce que souhaitent les Nemouriens ?

Aboudou Zaabay

Nemours infos n°50

La majorité municipale prétend régulièrement que les subventions aux associations ne baissent pas. Pourtant les chiffres parlent d’eux-mêmes: 442 020 € en 2012, 456 910 € en 2013, 441 110 € en 2014, 399 584 € en 2015,  375 809 € en 2016 et 372  162 € en 2017. En 2018, il n’est prévu au budget que 361 618 € de subventions si bien que 4 associations voient leur subvention diminuer. Alors, qui dit vrai ? Nous sommes inquiets quant à l’avenir des associations dans notre ville.

Aboudou Zaabay

Nemours infos n°49

Dans le cadre du rapport d’orientation budgétaire présenté lors du dernier conseil municipal de décembre 2017, la majorité municipale a annoncé son intention d’augmenter d’environ 8% les taux de la fiscalité locale. Nous avons voté contre cette proposition. Après un gros cafouillage, la majorité municipale a finalement effectué un rétropédalage et maintenu les taux actuels au moment du vote du budget le 1er février 2018. Mais qu’en sera-t-il dans les années à venir ?

Aboudou Zaabay

Nemours Magazine n°9 – Rétrospective 2017

L’année 2017 a commencé avec un Conseil Municipal au cours duquel on nous a demandé de nous prononcer sur le budget 2017 sans avoir pu même au préalable examiner le compte administratif 2016, sous prétexte qu’il n’était pas disponible, d’après notre maire.

Puis, notre maire a annoncé sa décision d’être à nouveau candidate à la députation, alors qu’elle avait promis lors des municipales 2014 qu’elle ne le ferait pas, préférant, disait-elle, conserver son fauteuil de maire de Nemours.

Elue députée en juin, elle a cependant dû laisser sa place à sa première adjointe.

Espérons que les Nemouriennes et les Nemouriens s’en souviendront et ne se feront pas avoir la prochaine fois.

Enfin, tout au long de l’année, comme les années précédentes, aucune prise en compte de nos propositions et nulle trace des questions orales de l’opposition dans les comptes rendus des conseils municipaux diffusés sur le site internet de la ville, sans doute par peur de mettre au grand jour, au fil du temps, les positions contradictoires de la majorité.

Est-ce cela la démocratie ?

Pouvons-nous espérer en 2018 une meilleure écoute de la part de notre nouvelle maire ? Les Nemouriennes et les Nemouriens pourront en juger.

Aboudou Zaabay

Nemours infos n°48

Il est trop tôt pour porter un jugement sur ce qui a changé ou non dans la politique municipale menée par notre nouvelle maire Mme Marchand. Je pense cependant que, globalement, on aura droit à la même ligne politique que précédemment. Je note que Mme Marchand a déclaré le 17 juillet qu’elle voulait travailler avec tous y compris avec l’opposition : espérons que les élus de l’opposition seront donc plus souvent écoutés même si Mme Marchand a parfois du mal à animer le conseil.

Aboudou Zaabay

Nemours infos n°47

Lors de cette séance d’élection du nouveau maire, j’ai voté contre un nombre d’adjoints à 9 pour réduire les dépenses et contre la délégation des pleins pouvoirs au maire. Avec ce nouveau maire, la politique municipale ne changera pas car Mme Lacroute restera très présente au sein de la municipalité. C’est pourquoi je demande à nouveau que l’on s’occupe enfin de Beauregard, que l’on revoie la politique budgétaire et que l’on ne revienne pas à la semaine de 4 jours à l’école.

Aboudou Zaabay

Nemours infos n°46

Lors des élections municipales de 2014, Mme le Maire avait déclaré qu’elle privilégierait son mandat de Maire au détriment de celui de député dans le cadre du non cumul des mandats. Mais, finalement, elle va bien se présenter aux élections législatives de 2017 et perdra donc son mandat de Maire si elle est élue. Comment croire après cela à la parole des responsables politiques ? Les nemouriens ne s’y laisseront pas prendre une deuxième fois.

Aboudou Zaabay

Nemours infos n°45

Après le refus de publier les questions orales, la majorité persiste dans la rétention d’informations. Au dernier conseil municipal, on nous a proposé de voter le budget 2017 sans avoir examiné, au préalable, le compte administratif 2016.

Nous avons découvert le détail des dépenses dans Nemours Infos N° 44 !

Nous votons contre ce budget qui valide des dépenses non prioritaires, la baisse des subventions aux associations et ne prévoit rien pour le quartier du Beauregard.

Aboudou Zaabay

Nemours infos n°44

Madame la Maire a décidé de ne plus mettre les questions orales posées par l’opposition, ainsi que les réponses, sur le compte-rendu des conseils municipaux publiés sur le site internet de la ville.

Elle fait cela pour cacher aux Nemouriens les contradictions de ses réponses successives. Par exemple, quand on lui a demandé le coût des activités périscolaires, elle a d’abord répondu 60 000 € mais 125 000 € la seconde fois… car la commune avait reçu 127 000€  pour ces activités.

Aboudou Zaabay

Nemours Magazine n°8 – Rétrospective 2016

Vivre ensemble à Nemours

L’année 2016 à Nemours a été marquée par les inondations historiques de juin. Nous avons vécu des moments très difficiles. La gestion de cette catastrophe naturelle par Madame le Maire n’a pas été aussi parfaite que le dit la majorité municipale : information tardive des habitants sur l’imminence des inondations, des quartiers dans le noir ou sans eau potable pendant plusieurs jours, défaillance de l’information des sinistrés sur leurs droits. Aujourd’hui, certaines victimes n’ont toujours pas réintégré leur domicile et des équipements publics sont toujours hors d’usage.Suite à ce drame, nous disons qu’il n’est pas raisonnable d’envisager, comme cela est prévu dans le PLU, de bétonner des zones à proximité du Loing comme celle de la rue Hédelin prolongée. Aussi, nous avons proposé quatre orientations d’aménagement de programmation : une première sur la zone du Champ de Mars jusqu’à la rue Gautier 1er, une autre près du musée de la Préhistoire, une sur la cité du Beauregard, une dernière à côté de la salle des fêtes.Pour l’année 2017, nous espérons que les orientations budgétaires seront à la hauteur des événements de l’année et prendront enfin compte des moyens réels de la commune.

Aboudou Zaabay

Nemours infos n°43

Ce qui est arrivé dans la cité du Beauregard le 16 octobre dernier à 3H du matin nous a tous choqués: 12 voitures y ont été incendiées. Cela fait plusieurs mois que nous disons qu’il faut mettre tous les moyens nécessaires pour améliorer le cadre de vie des habitants de ce quartier qui se sentent, à juste titre, abandonnés. Cet événement malheureux, pour l’instant inexpliqué, montre qu’il y a un réel malaise. Ne fermons pas les yeux et regardons le problème en face. Il y a urgence.

Aboudou Zaabay

Nemours infos n°42

Les associations nemouriennes ne sont pas traitées équitablement par la majorité municipale.

Par exemple, alors que certaines ont des locaux gratuits, d’autres voient leur demande de salle payante refusée. Ou alors, la majorité va leur refuser le droit de participer à un événement communal ou d’avoir à leur disposition un espace pour organiser une activité en direction des Nemouriens.

Ces associations sont mises à l’écart volontairement. Ce n’est pas normal.

Aboudou Zaabay

Nemours infos n°41

Des circonstances météorologiques exceptionnelles et des négligences humaines ont eu pour conséquence cette crue inimaginable.

Nous venons de vivre des moments difficiles. Un élan de solidarité s’est manifesté autour des Nemouriens touchés par les inondations du centre ville. Certains n’ont pourtant pas encore pu réintégrer leur domicile et la reconstruction sera longue.

Ayons confiance : Nemours, notre belle ville, saura aller de l’avant malgré les épreuves.

Aboudou Zaabay

Nemours infos n°40

Le projet éducatif de Nemours, en vue de mettre en œuvre les temps d’activités périscolaires (TAP), a été accepté par le Groupe d’Appui Départemental. Mais ce projet a été établi sans la consultation des parents, ni celle des élus. Les TAP seront donc organisés sur le temps de midi en lieu et place d’activités qui étaient déjà financées par la commune. Cela n’est pas l’utilisation prévue de la dotation de l’Etat d’autant que la garderie entre 15H45 et 16H30 restera payante.

Aboudou Zaabay

 

Nouveau Cap Nemours 2014 – 2 élus

Nemours infos n°54

La pauvreté poursuit une tendance inquiétante ! En raison de l’absence de véritables politiques économique et touristique, du développement du clientélisme, Nemours s’appauvrit un peu plus chaque année. A cause d’un nombre de foyers fiscaux imposables en baisse et un taux de pauvreté en  hausse, Nemours stagne, régresse. La politique sur la misère humaine, le clientélisme sélectif est l’artifice qui fonctionne le mieux dans ce petit coin de paradis, qu’était Nemours !

Jean-Marc Champniers, John Hochart

Nemours infos n°53

A Nemours, il y a manifestement des « excès de pouvoir » pour rendre quasi secrètes ces  «décisions du Maire». Ces nombreuses décisions englobent un très large panel de domaines ou ni l’urgence, ni l’efficacité du service public ne sont établies. La liste des décisions n’offre qu’une information minimaliste, ne permettant pas de comprendre de quoi il s’agit. C’est une absence totale de transparence démocratique des affaires de la commune, par rapport aux élus, et aux citoyens

Jean-Marc Champniers, John Hochart

Nemours Magazine n°10 – Rétrospective 2018

Notre château, joyau du patrimoine manque d’éclat et de visites ! Alors que ce lieu historique pourrait être le moteur du renouveau du centre-ville et faire un ensemble architectural de premier plan avec la bibliothèque, le prieuré, l’église St-Jean Baptiste, la chapelle, les moulins. Que ce patrimoine devrait être le marqueur de la politique culturelle et touristique de la ville. Nous ne pouvons que déplorer l’état d’abandon de ce quartier. Il est urgent que la Municipalité se bouge et engage une véritable politique de valorisation du patrimoine associée à la redynamisation du quartier, par une ambitieuse réhabilitation des logements insalubres et des  offres commerciales diversifiées et sans doute un stationnement à revoir. Ce qui est important, c’est la qualité de vie, l’environnement mais aussi le lien social. Nemours a un tissu associatif très important. Le budget et le soutien pour les associations doit être une priorité pour les années futures. Quand on dirige Nemours, il faut s’adresser à l’ensemble des Nemouriens. C’est le fondement de l’action politique. Que l’année 2019 vous apporte le bonheur et la réussite, le succès dans vos projets et l’accomplissement de vos rêves.

J.-M. Champniers, J. Hochart

Nemours infos n°52

La situation s’est  dégradée sur la plupart des sujets municipaux. De dramatique, la situation devient pathétique avec l’absence de prise de conscience de l’équipe majoritaire. Encore une fois la vie municipale de Nemours va être  prise par les soubresauts des ambitions personnelles. L’attrait du pouvoir est décidément plus fort que la défense de l’intérêt de la commune et de ses habitants ! Nous souhaitons à tous les Nemouriens une année 2019 pleine de joie et de sérénité.

Jean-Marc Champniers, John Hochart

Nemours infos n°51

Nous avons jusqu’ici évités de tenir des discours alarmants à ce sujet, mais face à la délinquance, transformée en actes de violences, nous ne pouvons rester murés dans le silence en espérant des jours meilleurs. Nous mettons en garde la majorité sur l’insécurité qui semble s’installer durablement dans nos quartiers et qui s’étend jusqu’au centre-ville. Laisser s’implanter une délinquance organisée à Nemours ne peut être une fatalité. Restons vigilants et solidaires.

Jean-Marc Champniers, John Hochart

Nemours infos n°50

Au bénéfice de qui ? Nous soutenons le stationnement payant qui doit permettre de libérer des places et favoriser le partage de l’espace public. En revanche relayant les nombreux mécontentements des clients, des commerçants ; nous portons une grande réserve  sur la course au chiffre et au matraquage dont sont victimes les usagers. L’objectif de revivifier le centre-ville n’est évidemment pas atteint. Il y a urgence à réagir. Nous invitons la majorité à revoir son dossier.

Jean-Marc Champniers, John Hochart

Nemours infos n°49

Entre doute et certitude !

C M du 14/12/17, la majorité annonçait : 2018, les impôts locaux seront augmentés, il n’est pas envisageable d’emprunter, reste la fiscalité locale.  C M du 01/02/18, la majorité annonce : 2018, les impôts locaux seront maintenus au niveau 2017, le résultat de clôture de 2017 est supérieur aux estimations. En 48 jours, les comptes de la commune ont connu un embellissement inattendu de l’aveu même de la majorité. Bon ou mauvais présage pour l’avenir !

Jean-Marc Champniers, John Hochart

 

Nemours Magazine n°9 – Rétrospective 2017

Après le recours massif à l’emprunt les finances de la ville sont au plus bas.

La vente de terrains municipaux, afin de boucler les différents budgets, est une fuite en avant.

L’Etat, devant faire face à la situation financière du pays, a engagé un réel programme d’économies budgétaires sur les prochaines années.

Alors que les ménages et les entreprises ont été mis à contribution, il est normal que les collectivités locales participent aussi à cet effort national sans précédent. L’Etat a donc décidé une baisse  des dotations vers les collectivités. Face à cette réduction des dotations des collectivités, la majorité actuelle, préférant échapper à son autocritique en matière de gestion financière, n’est pas avare de démagogie sur un sujet qui appelle un minimum de cohérence. La Culture, le Sport, la Solidarité, le monde associatif ne peuvent être des variables d’ajustement. Nous avons une pensée pour les personnes en situation précaire, confrontées à la maladie et pour lesquelles l’année 2017 a été difficile. Nous souhaitons que l’année qui vient leur soit plus favorable et qu’elle apporte une amélioration à leur condition de vie. Bonne année 2018, beaucoup de bonheur à toutes et tous.

J.-M. Champniers, J. Hochart

 

Nemours infos n°48

Espérer une autre gouvernance ? Indices révélateurs de la volonté de Mme Lacroute de garder les affaires sous contrôle : garde son bureau de Maire! Simple Conseillère, siège à la droite du Maire! Obtient la démission de M Aujard  pour le placer DirCab du Maire! Déclare qu’elle tiendra les gros dossiers! Quant à l’abusif article L2122, la majorité engage la ville sur 1.546.117€ pour l’église sans concertation! Espérons que l’espoir ne soit pas le premier pas vers la déception.

Jean-Marc Champniers, John Hochart

 

Nemours infos n°47

Après sa démission, Mme Lacroute va devoir inventer avec sa remplaçante, Mme Marchand, un nouveau mode de gouvernance. Mme Lacroute ne donnera pas les pleins pouvoirs au futur maire. «  Je vais m’occuper des grands dossiers  », insiste-t-elle après avoir rappelé qu’elle resterait conseillère municipale. Tous les lundis, Mme Lacroute pourra conserver son influence en dirigeant une réunion de groupe et de faire passer des messages, en présence du nouveau maire. A moins que…

Jean-Marc Champniers, John Hochart

 

Nemours infos n°46

Un directeur de magasin frappé par des voyous, un gala sportif qui dégénère avec des violences. Un cap a été franchi, nos concitoyens sont désespérés. Nous apportons notre soutien aux victimes et à la police. La sécurité est un sujet tabou pour la majorité. Notre maire préfère ressasser à envie la médiatisation de la crue. A chacun d’en tirer les conséquences. Nous demandons la réunion d’un groupe de travail sur la sécurité et que des décisions concrètes soient prises de suite.

Jean-Marc Champniers, John Hochart
Nemours infos n°45

La majorité démontre sa conception de la démocratie, en n’invitant pas les élu(e)s de l’opposition à des cérémonies. Les élus de l’opposition condamnent cette attitude irrespectueuse et méprisante. Il est important d’inviter l’opposition, c’est notre place tout autant que les élu(e)s de la majorité et ses ami(e)s. Considérez-vous, Mme le Maire, que ces publics sont « chasse gardée » et qu’il vaut mieux qu’ils ne soient pas en contact avec les élu(e)s de l’opposition ?

Jean-Marc Champniers, John Hochart

 

Nemours infos n°44

L’endettement de Nemours sera très important 1 746 €  par habitant contre 671 €  en 2013. L’endettement passe de + 8 000 000 € fin 2013 à + 22 000 000 € fin 2016. La capacité de désendettement passe de 7,5 à 11,5 ans Solution de la majorité : plus la commune accueillera d’habitants, plus elle recevra de dotations de l’État. Avec les nouveaux lotissements, elle prend le  risque que Nemours se transforme en ville dortoir. Néanmoins, nous vous souhaitons une bonne et heureuse année 2017 !

Jean-Marc Champniers, John Hochart

 

Nemours Magazine n°8 – Rétrospective 2016

Commune à la baisse et communication à la hausse

Quand une majorité échoue dans l’efficacité elle compense par une profusion d’annonces. Nemours en est un exemple frappant. On assiste à une volonté de combler le vide de l’action par une mise en scène permanente des élus en manque de reconnaissance. Présents de façon outrancière dans la presse, ils donnent l’impression qu’ils s’investissent alors que nous ne vivons que la vacuité de leur action. Il ne suffit pas de répéter les choses pour faire croire que la ville bouge. La réalité est tout autre. Population qui se renouvelle de façon incontrôlée, taux de chômage inquiétant, insécurité galopante, situation financière préoccupante, nous serons bientôt une des communes les plus en difficulté. Serions-nous tombés dans la caricature de ces démocraties d’opérette où les informations diffusées ne consistent qu’à faire l’éloge des dirigeants. Derrière une communication de « ville où il fait bon vivre », il y a des réalités qui sont moins bien vécues par les Nemouriens au quotidien. Des inquiétudes bien légitimes sur l’avenir. Gardons espoir en ce début d’année, prometteur de grands changements. Nous vous souhaitons une bonne année 2017.

Jean-Marc Champniers, John Hochart

 

Nemours infos n°43

L’insécurité est une réalité à Nemours : 12 voitures incendiées dans le quartier du Beauregard. Cela fait des années que la situation à Nemours se dégrade (rixes, pneus crevés, rétroviseurs cassés, feux de poubelles, trafics de drogue). Le climat n’est pas sans faire penser à certaines banlieues parisiennes. Mais rassurez-vous, nous aurons bientôt droit à de nouveaux articles complaisants et déclarations lénifiantes  de la majorité pour nous expliquer que tout va bien !

Jean-Marc Champniers, John Hochart

Nemours infos n°42

Nemours, avec sa population d’origine qui diminue, pointe désormais au palmarès des villes qui se paupérisent. La majorité ne diminuera pas le taux de pauvreté qui continuera d’augmenter étant donné la situation dégradée de l’économie locale, la hausse du chômage et la multiplication d’accueils de ménages issus de la région parisienne. Il est temps de se battre pour que Nemours reste elle-même et que son essor se fasse dans le respect de la qualité de vie de ses habitants.

Jean-Marc Champniers, John Hochart

Nemours infos n°41

Bien sûr une émotion énorme pour les sinistrés, une solidarité et une admiration sans bornes pour les personnels municipaux, les pompiers, les policiers, sans oublier les très nombreux bénévoles dans leur travail hors normes… Le courage aujourd’hui, c’est de continuer à vivre. Et je sais que notre ville, est courageuse. Le courage, c’est d’offrir son épaule à son voisin pour qu’il puisse se reposer, le temps de reprendre la route et de marcher ensemble. A bientôt.

Jean-Marc Champniers, John Hochart

Nemours infos n°40

Que cela plaise ou non à Mme le Maire, nous continuerons à exprimer nos désaccords. Le fonctionnement du conseil municipal est simple, c’est la majorité qui prend sans partage la totalité des décisions. Nous veillerons à la gestion financière de notre ville, car celle-ci ne peut fonctionner qu’avec l’argent des contribuables (vos impôts locaux), les dotations de l’État et les subventions du conseil général ou régional (vos impôts), les emprunts (vos futurs impôts !!).

Jean-Marc Champniers, John Hochart

  • Partager :