Ville de Nemours - nemours.fr | Site officiel

Ville de Nemours
Inscription à la newsletter


s'inscrire se désinscrire

Partager sur facebook Partager sur twitter réduire le texte agrandir le texte imprimer

Valérie Colas des Francs, entre paille et lumière

valerie colas

 

Dans un lieu idéalement situé, au pied du Château-Musée, Valérie Colas des Francs a choisi d’ouvrir son atelier de marqueterie de paille, un artisanat rare et peu connu du grand public.

Retour sur le parcours original de cette Nemourienne passionnée, que rien ne prédestinait à devenir l’élève d’une grande maître d’art, puis à ouvrir  son propre atelier.

 

C’est en 2000 que Valérie, qui travaillait au service marketing d’un célèbre grossiste de l’alimentaire, s’installe à Nemours avec son mari et ses jumeaux.

Son congé parental touche à sa fin et elle souhaite entreprendre une formation dans le domaine des métiers d’art.

Sa formation lui impose un stage de trois mois et c’est le travail de vitrailliste, art décoratif qui utilise la transparence du verre et la lumière de l’environnement, qui l’attire.

Mais par un raisonnement somme toute saugrenu, c’est une toute autre lumière qui l’attire, celle de la paille ! Elle choisit donc de réaliser sa formation pratique chez Lison de Caunes, alors seule marqueteuse de paille au monde, et se dit que si sa patience résiste à ce métier qu’elle juge alors le plus rébarbatif, le domaine des métiers d’art sera fait pour elle. Le stage pratique aura un effet révélateur, Lison de Caunes, en fidèle « Maître d’art », a pour obligation de former et transmettre son savoir-faire à un apprenti durant une année ; c’est tout naturellement qu’elle choisit Valérie au sein de son atelier pour suivre cette vocation.

Finalement, 14 ans plus tard, c’est toujours avec le même sourire et le même engouement qu’elle restaure, crée et confectionne des objets ou du mobilier grâce à cette technique qui consiste à plaquer de la paille, naturelle ou teintée, à plat sur un support pour y former des motifs ou des dessins.

Naturellement brillante grâce à la silice qui compose sa fibre, la paille de seigle, qui est la seule à être commercialisée aujourd’hui, reflète la lumière, si importante aux yeux de Valérie, et permet d’obtenir des effets visuels inégalés par les techniques modernes industrielles.

La facilité d’acquisition de la paille a incité de nombreux amateurs à pratiquer cet art, né au 17è siècle en Italie, puis longtemps oublié jusqu’à son retour à l’époque napoléonienne.

La production des bagnards est donc la plus connue, durant leur séjour au bagne certains prisonniers travaillaient la paille pour améliorer leur quotidien.

La marqueterie de paille fut à nouveau oubliée durant une partie du XIXème pour être redécouverte  en 1925 sous le style Art Deco avec les décorateurs Paul Poiret et André Groult.

Celui-ci l’utilisa notamment pour décorer des meubles mais aussi des murs d’appartement ou les salons de paquebots comme le France.

Pour en savoir plus sur la marqueterie de paille, l’atelier de Valérie Colas des Francs est ouvert dans la cour du château, n’hésitez pas à aller à sa rencontre.

Des stages de formation sont accessibles aux plus curieux.

 

Coordonnées :

artdepaille@gmail.com  –  06 09 02 19 24

6, Cour du Château 77140 Nemours

 

Pour en savoir plus …

La technique de la marqueterie de paille expliquée par l’institut national des métiers d’art