Ville de Nemours - nemours.fr | Site officiel

Ville de Nemours
Inscription à la newsletter


s'inscrire se désinscrire

Partager sur facebook Partager sur twitter réduire le texte agrandir le texte imprimer

Réouverture de l’église Saint Jean-Baptiste

eglisezoom2

Après plus de six mois d’une fermeture due aux dégâts occasionnés par la crue de juin, notre église Saint Jean Baptiste  rouvrira ses portes dimanche 8 janvier à 15h30. En ce jour de l’Épiphanie, une messe y sera célébrée à 16h. en présence de Mgr Nahmias, évêque de Meaux.

 

D’aucuns pourraient s’étonner de la prise en charge par la commune des travaux de l’église. Ce serait oublier que, malgré la séparation de l’Église et de l’État (loi du 9 déc. 1905), nos églises restent des bâtiments publics et, qu’à ce titre, il incombe aux villes la responsabilité d’en assurer l’entretien. Ce serait faire fi, également, de la valeur patrimoniale de notre église, dont la construction s’étend sur cinq siècles, du XIIe au XVIe.

Patrimoine historique, d’abord. Tout ce que Nemours compte de grands noms a contribué à l’édification de l’église, qui fut saluée par Victor Hugo comme « l’une de ces magnifiques églises de campagne ». Gaston de Foix, duc de Nemours, commanda le chœur Renaissance, tandis que Gauthier 1e fit réaliser le vitrail situé au-dessus du maître autel.

Patrimoine artistique, également. Vous pourrez y admirer des œuvres nombreuses, parmi lesquelles, outre le vitrail cité plus haut, une Pieta, que vous trouverez derrière le chœur et réalisée par le sculpteur Justin-Chrysostome Sanson. La Pieta fut médaillée au Salon de 1869, et de nouveau à l’Exposition Universelle de Paris en 1878.

 

Ne s’y sont pas trompés les nombreux bénévoles venus spontanément, et si généreusement, aider au déblaiement et au nettoyage de l’église après la crue, laquelle laissa des dégâts tels que la décision de fermer l’église dut être prise : affaissement d’une partie du chœur, de dalles, de la nef et des latéraux, mais aussi boiseries, stalles, chaises et bancs endommagés, ou encore sonorisation détruite. Ce ne sont pas moins de 319 000 € que la Ville a investi dans ces travaux, aussi urgents qu’indispensables, et qui s’ajoutent aux travaux de restauration de l’édifice initialement prévus, et dont la première phase sera lancée cette année, pour un montant de plus de 2M€.

 

Une ville comme la nôtre ne peut pas supporter seule une charge aussi lourde. Fort heureusement, nous pouvons compter, pour ce projet, sur des subventions accordées par la DRAC (Direction Régionales des Affaires Culturelles) et par le Conseil Régional. Nous remercions ces organismes, comme nous remercions aussi la société Build, qui a gracieusement pris en charge l’assèchement du bâtiment, ainsi que toutes les personnes qui nous ont prêté une aide aussi efficace que désintéressée, en nettoyant et restaurant le mobilier par ex.

Nous vous invitons celles et ceux qui le veulent à participer à cette belle aventure, humaine et patrimoniale. Une souscription a été ouverte à l’initiative de la Fondation du Patrimoine, et en partenariat avec l’association « Sauvegardons l’église Saint Jean-Baptiste de Nemours », de façon à ce que chacun puisse apporter librement sa pierre à l’édifice.

Faites un don !