Ville de Nemours - nemours.fr | Site officiel

Ville de Nemours
Inscription à la newsletter


s'inscrire se désinscrire

Partager sur facebook Partager sur twitter réduire le texte agrandir le texte imprimer

Mont Saint-Martin : inauguration de trois aires de compostage

Ce matin, Anne-Marie Marchand inaugurait trois aires de compostage collectives au Mont Saint-Martin, installées au pied des résidences Les Cotons, Les Amandiers et Les Coquelicots, sur l’invitation de Claude Jamet, président de Val-de-Loing Habitat, et de Bernard Rodier, président du Smetom. La Députée Valérie Lacroute, le délégué du Préfet et le Conseiller départemental, Bernard Cozic étaient également présents. Le Maire de Nemours a salué cette initiative verte de gestion des déchets, qui associe les habitants, tout en soulignant les enjeux de telles actions. Dans son discours, elle a rappelé les mesures déjà engagées par la Ville en matière d’écologie* ainsi que l’aménagement récent d’un immense composteur au cimetière.

inauguration composteurs (2)
 

inauguration composteurs (3)
 

inauguration composteurs (4)

* Dès 2009, la Ville a équipé le service des Espaces verts de désherbeurs thermiques, une alternative aux désherbants chimiques. En 2012, un protocole a été signé, visant à réduire l’utilisation des pesticides, avec pour objectif d’en proscrire totalement l’usage, anticipant la loi Labbé qui interdit aux collectivités l’emploi des produits phytosanitaires depuis le 1er janvier 2017. La plantation d’espèces peu gourmandes en eau, le paillage des sols limitant la pousse des mauvaises herbes, le broyage des tontes recyclé en engrais sont encore autant d’actions pour l’environnement et elles sont trop nombreuses pour être toutes citées.

 

Les composteurs ont été installés sur sites mi-juin.

L’opération s’est faite dans le cadre du Contrat de Ville, à l’initiative de Val-de-Loing Habitat, qui a sollicité le Smetom. Elle bénéficie d’une subvention du CGET (Commissariat Général à l’Égalité des Territoires).

Chaque composteur compte 3 bacs :

  • un bac à déchets humides (recevant épluchures, marc de café, etc.)
  • un bac à déchets secs (permettant de recouvrir les déchets humides au fur et à mesure)
  • un bac actuellement vide, dans lequel sera transféré le compost quand il sera à maturité

C’est dans ce dernier bac que les habitants pourront venir retirer l’engrais dont ils auront besoin pour leur usage personnel. Le bac recevant les déchets secs sera alimenté de copeaux de bois et sciures issus des entreprises alentours. Enfin, des poubelles à compost ont été offertes aux demandeurs de façon à ce qu’ils puissent entreposer leurs déchets compostables chez eux avant d’aller les vider dans les bacs.