Ville de Nemours - nemours.fr | Site officiel

Ville de Nemours
Inscription à la newsletter


s'inscrire se désinscrire

Partager sur facebook Partager sur twitter réduire le texte agrandir le texte imprimer

Centenaire de l’Armistice de 1918

Devoir de mémoire

Dimanche 11 novembre, vous aurez peut-être remarqué que les cloches de l’église de la Ville ont sonné plus que d’habitude !
Comme il y a 100 ans, on pouvait entendre à l’unisson les clochers de France, en l’honneur de la célébration du centenaire de l’armistice.

« Le 11 novembre 1918, un grand soupir de soulagement traverse la France. […] Nous sommes réunis dans nos communes, devant nos monuments aux morts, pour rendre hommage et dire notre reconnaissance à tous ceux qui nous ont défendu hier mais aussi à ceux qui nous défendent aujourd’hui, jusqu’au sacrifice de leur vie. […] Nous nous souvenons de nos poilus, morts pour la France. De nos civils, dont beaucoup ont aussi perdu la vie. De nos soldats marqués à jamais dans leur chair et dans leur esprit. De nos villages détruits, de nos villes dévastées. […] Françaises, Français, nous sommes aussi unis en ce jour dans la conscience de notre histoire et dans le refus de sa répétition. Car le siècle qui nous sépare des terribles sacrifices des femmes et des hommes de 14-18 nous a appris la grande précarité de la Paix. […] Vigilance ! Tel est le sentiment que doit nous inspirer le souvenir de l’effroyable hécatombe de la Grande Guerre. »

Voici quelques extraits du message du Président de la République lu par M. Jean-Marc GIRAUD, sous-préfet de l’arrondissement de Fontainebleau à l’occasion du centenaire de l’Armistice de 1918 au cimetière de Nemours.
Madame le Maire, Anne-Marie-Marchand a tenu à féliciter particulièrement le Lieutenant-Colonel (h) Daniel Villaume pour l’organisation de cette commémoration particulière.
Valérie Lacroute, très attachée à la Ville de Nemours était également présente aux côtés de Bernard Cozic et des membres du conseil municipal.

Bravo aux écoliers pour leur présence et leurs chants, à l’Harmonie de Nemours pour l’animation musicale et aux Jeunes Sapeurs Pompiers.

Après la commémoration au cimetière, les anciens combattants, accompagnés des élus de la Ville, étaient attendus à la Salle des fêtes où un repas les attendait, suivi d’une pièce de théâtre « Le petit cabaret des gueules cassées ».